Description du projet

Dans le contexte du vieillissement démographique, la participation sociale des aînés est un sujet central des politiques sociales au Québec. Pendant que de nombreuses personnes âgées s’engagent dans des organismes d’aînés, les personnes ainées ayant des incapacités notamment physiques, psychiques et cognitives, sont plutôt susceptibles de faire face à des difficultés lorsqu’elles souhaitent fréquenter ces lieux. La littérature scientifique est silencieuse quant aux facteurs contribuant aux problèmes rencontrés ou encore aux interventions permettant de les résoudre. Le projet de recherche vise à documenter les représentations sociales existant dans les associations et les organismes communautaires québécois à l’égard de l’inclusion d’aînés ayant des incapacités, ainsi qu’à identifier et à modéliser les facilitateurs et les obstacles au développement de pratiques plus inclusives. Sur le plan épistémologique, la recherche s’inscrit dans le paradigme pragmatique et souhaite proposer des solutions à la situation problématique examinée. En termes méthodologiques, un devis mixte séquentiel associant approches qualitatives et quantitatives sera utilisé. Dans un premier temps, des groupes de discussion seront réalisés auprès d’acteurs-clés d’associations et d’organismes communautaires d’aînés situés dans trois régions administratives de la province. Dans un deuxième temps, un questionnaire sera construit à partir des résultats de la méthode 1 et administré par téléphone à deux acteurs-clés de 100 autres milieux associatifs et communautaires. Les résultats seront diffusés par le biais d’un colloque, d’un guide de pratique, d’articles scientifiques et de présentations auprès de différents publics (chercheurs, intervenants sociaux, membres d’organisations d’aînés, etc.).

 

Objectifs

Trois objectifs principaux sont visés par le projet de recherche :  1) documenter les représentations sociales existant dans les associations et les organismes communautaires de personnes âgées à l’égard de la participation d’aînés ayant des incapacités ; 2) identifier les facilitateurs et les obstacles représentationnels au développement de pratiques plus inclusives à l’égard de ces personnes ; 3) modéliser les conditions de l’inclusion des aînés ayant des incapacités dans les milieux associatifs et communautaires d’aînés.

 

État du projet (2015 – 2018)

 

Financement

Québec Ami des Aînés

Fondation pour les Aînés et l’innovation sociale

Collaborateurs

Émilie Raymond

Professeur / chercheuse régulière

Université Laval et CIRRIS Site internet

Mélanie Lantagne Lopez

Étudiante à la maîtrise en service social

Université Laval Site internet

Publications

Un colloque interactif sera organisé à la fin de la troisième année pour présenter les résultats de la recherche aux participants de cette dernière et aux personnes intéressées (intervenants, chercheurs, aînés, etc.) par le thème abordé. Également, un guide de pratique sera élaboré et rendu disponible pour soutenir le travail des milieux associatifs et communautaires d’aînés à l’égard de l’inclusion des aînés ayant des incapacités. Au moins trois articles seront rédigés par la chercheure principale et publiés dans des revues scientifiques avec comité de lecture (The Gerontologist, Gérontologie et société, Canadian Journal of Disability Studies). Des communications seront présentées dans au moins deux congrès internationaux (colloque du Réseau d’étude international sur l’âge, la citoyenneté et l’insertion socioéconomique, conférence internationale des Villes amies des aînés) et dans au moins trois événements scientifiques ou cliniques au Québec.

Suivre les projets