Titre

Séminaire « Intersectionnalité et handicap ». Comprendre l’interaction entre les différentes formes de discrimination pour faire la ville inclusive.

Résumé

Issue des luttes féministes et antiracistes aux États-Unis, cette approche s’impose depuis les années 1990 comme un cadre d’analyse des différentes facettes des discriminations liées notamment au genre, aux origines culturelles, à l’orientation sexuelle, à la religion, à la classe sociale ou encore aux caractéristiques corporelles et fonctionnelles. L’intersectionnalité aide à mettre en relation et à mieux comprendre les différents systèmes d’oppression qui alimentent les inégalités sociales et produisent des obstacles à la participation sociale des personnes issues de groupes minorisés.

Dans le champ des études sur le handicap, l’intersectionnalité est peu utilisée comme méthode analytique. Pourtant, les personnes sourdes et handicapées font face à de nombreuses sources d’inégalités sociales en raison de diverses caractéristiques qui produisent et renforcent les situations de handicap. De récents travaux de l’équipe « Participation sociale et Villes inclusives » abordent les effets du vieillissement sur la participation sociale des personnes sourdes et handicapées, ou encore les intersections entre différents types de handicap (motrices, sensorielles, intellectuelles, santé mentale, etc.). L’équipe souhaite profiter de cette impulsion pour approfondir et structurer sa réflexion sur l’analyse plurielle et dynamique des facteurs de discrimination affectant la qualité de la participation sociale des personnes sourdes et handicapées.

L’équipe « Participation sociale et Villes inclusives » souhaite profiter de ce séminaire pour explorer les possibilités de l’approche intersectionnelle et ainsi enrichir la portée de ses travaux et sa contribution à la construction de la ville inclusive. Ce séminaire se veut également une occasion d’établir un dialogue entre les membres de l’équipe en envisageant simultanément la réflexion sur les enjeux conceptuels, les défis liés aux enjeux pratiques tels que vécus par les groupes militants, les personnes sourdes et handicapées elles-mêmes et les acteurs institutionnels. En ce sens, cette activité est gratuite et ouverte à toutes et à tous.

Pour davantage de détails sur le thème du séminaire, veuillez consulter le programme.

Programme

  • 8h00-8h45: Accueil des participants
  • 8h45-9h00: Mot d’ouverture (Émilie Raymond, CIRRIS/Université Laval)
  • 9h00-9h20: Le cadre d’analyse intersectionnelle de la théorie féministe à la pratique activiste et sociale (Selma Kouidri, DAWN-RAFH CANADA)
  • 9h20-9h40: L’intersectionnalité : une brève introduction (Martin Blais, UQAM)
  • 9h40-10h00: Intersectionnalité et inégalités sociales de santé et de bien-être (Mathieu Philibert, UQAM)
  • 10h00-10h20: L’intersectionnalité à l’aune des personnes sourdes et handicapées (Véro Leduc, UQAM)
  • 10h20-10h40: Ressemblons-nous à nos luttes ? (Alexandra Pierre, Ligue des droits et libertés)
  • 10h40-11h00: Pause-café
  • 11h00-12h00: Échanges avec les participants (Animation par Émilie Raymond, CIRRIS/Université Laval)

Public cible

Cette activité est ouverte à tous les publics.

Date et lieu

  • Date : 18 mai 2018 
  • Heure: 8h00-12h00
  • Lieu: Salle A-104, IRDPQ/CIUSSS-CN

Prix

Inscription gratuite, mais obligatoire. Veuillez réserver votre billet.

Informations supplémentaires

Cette activité est accessible aux personnes à mobilité réduite et aux personnes sourdes. Des interprètes LSQ-Français seront disponibles sur place. Pour vous inscrire ou pour toute question, communiquez avec M. David Fiset ([email protected]).

Abonnement à l’infolettre PSVI

Pour demeurer informé au sujet des activités et des projets de l’équipe PSVI, abonnez-vous à notre infolettre.